Laurie SARDA



Laurie SARDA Par goût pour «l’aventura», notre troisième contact ne se fait pas prier pour accepter de poser face à l’objectif. De nos jours, si
la pauvreté touche aussi les gens qui travaillent, Laurie SARDA en est une illustration. L’activité de restauration à la maison, à domicile ou ambulante pourrait lui permettre de mettre un peu de beurre dans les épinards. Son projet de «véhicule cuisine» pour une restauration à la fois de proximité et de qualité pourrait être initié par le biais du «calendrier des fauchées». Nous découvrirons donc son corps pictural tant il est « une œuvre à lui seul » : support où l’épiderme a joué la toile sur laquelle quelques grapheurs ont déposé leurs pigments. Envoyez la sauce !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire