Épisode 1



Stéphane Kowalczyk est un cinéaste « non reporteur » Narbonnais. Non reporteur parce que sa démarche filmique tiens plus du témoignage que du journalisme. Témoin dans et de son temps. Son approche sémiotique se propose de laisser des traces propices à l’appropriation de chacun plutôt que de donner à voir en imposant la focale. Comme il le dit lui-même, « il filme la parole » technique édulcoré d’où germe l’expression de l’âme, celle du sujet et qui contribue à l’émergence de la pensée du spectateur. Je vous renvoie à son blog jonché d’objets iconographiques que ce conteur d’humanités partage sur la toile. Être témoin, ici et maintenant de l’aventure humaine, entre humilité et exigence dans l’élaboration de la pensée, du sens, du désir. Tel est l’objet de ce chasseur d’images qui filmera l’aventure du calendrier des fauchées sans fard ni voilage.
José PALAZON.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire